You are currently viewing Bali: Itinéraire – partie 2

Voici le résumé de ce magnifique voyage jour par jour. Dans cet article vous trouverez nos ressentis, nos coups de cœurs, nos surprises mais aussi nos galères. Vous l’avez bien compris je suis une « black cat for ever »


Itinéraire Jour 8 à 12

Vous avez envie d’en savoir plus?


Jour 8 à 10: Uluwatu

Notre section sur les activités à faire à Uluwatu et nos adresses


Jour 8: Nouveau lieu de vie: Barrels At Bingin

Notre réservation comprenait le transfert entre hôtels, c’est donc ici que nous avons fait la rencontre du taxi local de Uluwatu : Magic Mike. Un mec haut en couleurs, qui a toujours la banane avec une coupe afro à la Magic Mike : celui là on ne pouvait pas l’oublier! La villa était spacieuse, superbement décorée, ouverte et calme ! Un design digne des couvertures de magasines, avec une piscine privée et une chambre de la taille de notre appartement ! Le petit plus : une corbeille de fruits frais chaque jour! Nous avons été un peu gênés par le fait qu’il y ai du personnel de maison. Ces gens étaient adorables mais ce n’est pas dans nos habitudes de se faire servir. Ils venaient tous les matins nous préparer notre petit déjeuner et entretenir a villa. Proche de la mer et de nombreux restaurants c’est ici que notre séjour détente et farniente commençait.


Bingin Beach

Seulement quelques marches : je rigole, il faut descendre toute une falaise pour accéder à la plage de Bigin Beach ! Le long de cette plage on retrouve de nombreux lieux de locations de planches et de restauration avec une vue superbe sur la mer. Notre préféré le Kelly’s Warung, on y mange pour des tarifs abordables et on a une vue directe sur l’horizon : un superbe spot! La plage n’est pas hyper bondée comme les plages que l’on peu trouver en Espagne ou ailleurs, l’eau y est cristalline et les bateaux qui sont amarrés dessinent un paysage digne d’une belle peinture. Et si vous avez faim, il est possible de faire griller du poisson à même la plage : cool non ?

Bingin Beach, Uluwatu

Dream Beach

Après un arrêt bronzette, nous décidons de rejoindre à pied l’autre rive où se trouve Dreamland Beach, une plage fermée par deux falaises, où nous avions décidé d’admirer un des plus beaux couchers de soleil de Bali. Sur le chemin nous avons fait un détour par le day-club « El Kabron », pool-club sur la cote face à la mer avec dj-set et cocktails à gogo. Nous y sommes restés peu de temps car il faillait y payer un forfait ou réserver une table pour profiter du club. Passant par des rues pavées magnifiques, nous arrivons à Dreamland Beach. Cette plage est longée par un canal, de grands bâtiments de souvenirs et des restaurants.

Après avoir bu une Bintang (bière locale) en admirant un sunset incroyable aux variations de roses et de jaunes, nous avons décidé d’aller manger dans un restaurant luxueux perché face  à la mer où nous avons été accueilli comme des rois : Le Klapa New Kuta Restaurant. Nous sommes rentrés à pied bercé par le bruit des vagues, nos flash à la main, n’ayant pas peur de ce que l’on pourrait rencontrer sur notre route. On fait quoi si on tombe face à un serpent hein?!


Jour 9: Uluwatu et le GWK

Au loin sur les grands axes de la route vers Uluwatu nous avions remarqué une statue géante qui nous Intriguait : c’est le GWK. Pour le rejoindre nous avons pris un taxi Bluebird depuis Uluwatu.

Blue Bird c’est un peu comme Uber chez nous : mais avec ceux là on a vécu de folles histoires que vous pourrez lire dans la mafias des taxis !

Arrivés sur place, depuis le parking géant nous montons dans une navette qui nous emmène à l’entrée du parc ou nous payons nos entrées et où on nous noue autour de la taille des ceintures bleues (morceaux de tissus qui sont destinées à êtres mis avec les sarongs).

Tout à l’air démesuré ici : nous ne pensions pas si bien dire! Nous commençons notre visite est constatons que : ce parc c’est plutôt de grandes étendues de béton ! Nous pouvons même y louer des trottinettes électriques ! On est loin des traditions et du charme des petits villages d’Ubud. Le chemin pour voir la fameuse statue de plus près est long : quelques km dans le parc de routes (il existe des navettes) pour y monter depuis l’entrée du parc. Courageux comme nous sommes, nous avons décidé d’y monter à pied : ça paraissait pas si loin. Mauvaise idée ! On a marché pendant 30 minutes sous le cagnard sans avoir autre chose à regarder que ce fameux béton! Les seuls points positifs sont de pouvoir assister à de nombreux spectacles de danses balinaises: nous avons assisté à la Barong Dance qui était magnifique! Et de pouvoir se faire refaire le portrait: se faire dessiner ou caricaturer par des artistes qui vous attendent à la sortie du parc. Pour finir cette journée bien remplie, nous avons mangé au restaurant que Magic Mike nous avait conseillé, juste à coté de notre villa : The Cashew Tree, un restaurant végétarien à l’ambiance reposante.


Jour 10: Farniente and chill à Uluwatu

Il est temps de profiter un peu de notre villa, après un petit déjeuner sur la plage au Kelly’s warung nous avons décidé d’aller manger dans un restaurant panoramique le Mana restaurant. Un lieu magnifique, digne d’un des plus beau day-club panoramique, avec l’avantage d’avoir des sofas ou encore l’accès gratuit à la piscine ! (dommage nous n’avions pas pris nos maillots : une erreur fatale à ne pas commettre à Bali prenez t.o.u.j.o.u.r.s votre maillot 🙂 )


Vous voulez plonger dans le luxe est vous sentir comme un émirat en admirant un des plus beaux sunset de Bali sur la vallée ! Découvrez ce lieu exceptionnel Le UNIQUE rooftop and restaurant.

Le bilan : nous avons aimé la beauté des plages d’Uluwatu, cependant notre ressenti est partagé. C’est une région un peu bobo, avec des clubs et des tarifs plus élevés qu’ailleurs. Cette région est plus orientée vers le tourisme que vers la culture balinaise. Ce n’est pas le reflet du Vrai Bali ! Nous avons croisé énormément d’australiens amateurs de surfs bien sympathiques mais très peu de locaux. Si vous voulez vous prélasser sur les plages, manger du poisson grillé ou faire du surf : c’est le bon endroit. Nous, notre plus belle expérience restera culturelle avec Ubud.


Jour 11 et 12: Denpasar et Seminiak

Notre section sur les activités à faire à Denpasar et nos adresses

Notre section sur les activités à faire à Kuta, Seminiak, Legian et nos adresses


Jour 11: Go to Lloyd’s in Bali à Seminiak et détour par Canggu

De retour à Kuta, enfin Seminiak plus précisément pour notre dernier hôtel, plus proche de l’aéroport Lloyd’s in Bali. Cet hôtel est sympa et abordable, le Canopi Spa est g.é.n.i.a.l nous y avons fait notre meilleur massage balinais : un massage d’une heure du corps entier (oui jusqu’aux orteils) qui se situe entre massage et osteo. Pour profiter de ces derniers jours un petit tour par Canggu s’impose (en bluebird: et oui on aime le risque).

A la découverte du bar caché dans un market : le secret ici ! Amateurs de glisse, vous, pourrez profiter d’un bar dédié au skate avec une bowl en plein centre juste à coté ! Canggu est animé même la nuit. Nous sommes rentrés après un bon diner au restaurant The Slow, à l’ambiance artistique chaleureuse.


Jour 12: Kuta et Food tour à Denpasar

Il était temps de penser local ! Une dernière fois pour oublier l’effervescence du commerce des rues de Seminiak ! C’est donc à notre ami Dewa que nous avons confié la tâche ardue de nous faire vibrer et manger une dernière fois !


Marché Badung market

Le Badung market de Denpasar est un grand bâtiment qui fait office de marché prisé par les restaurateurs pour acheter en gros. Auparavant il était en plein air mais a investi aujourd’hui un ancien supermarché ouvert sur 4 étages. Pour s’y garer, c’est une galère : pas beaucoup de place et d’espaces pour circuler. Arrivés sur place, nous décidons d’entrer et une femme nous accoste, elle nous suivra pendant toute notre visite. Nous en profitons pour acheter quelques épices à ramener en France et des chips de Ube (goutez ça c’est une tuerie)

> Pour savoir ce que vous avez le droit de rapporter dans vos valises pensez à consulter les infos pratiques.


Le zoo de Bali

FUYEZ !

Nous n’avions rien prévu et il était trop tôt pour aller manger sur une place locale. Nous avons donc décidé d’aller visiter le zoo de Bali. Je ne suis pas fan des zoo en général, mais bon pourquoi pas. BILAN : l’entrée est à un prix exorbitant ! Le parc est pour une bonne moitié voir plus en travaux avec de grandes bâches « bientôt ici la savane»   « bientôt ici la montagne » etc : Rien n’est fini ! Le bruit des marteaux piqueurs y est assourdissant ! Les animaux semblent être malheureux et n’ont que de minuscules enclos. Des soigneurs (si on peu appeler cela comme ça) étaient perchés sur le dos des éléphants aux défenses coupées toute la journée! Ça faisait mal à voir ! Le cœur brisé par ces conditions animalières nous sommes repartis en se promettant de ne plus jamais participer au financement de ce type d’activités.


Pasar Kreneng

Le meilleur moment de la journée, le diner, accompagné de Dewa. Nous sommes allés dans un marché de nuit où se trouve une place de restauration ouverte le Pasar Kreneng de Denpasar. Ce lieu c’est une immersion locale : nous étions les seuls «européens » de la place. Nous en avons profité pour manger une dernière fois les indémodables nasi goreng avec des satés de poulet. Nos Bintang à la main, nous discutions éducation et famille avec notre ami une dernière fois avant le départ.


Jour 13: La fin d’un beau séjour

C’est l’heure du retour : Dewa n’étant pas disponible, c’est un ami à lui, Tawan: un personnage décalé qui nous emmènera à l’aéroport. Dans sa voiture tuning au moteur ronronnant sur un air des années 80 digne de Modern Talking nous nous dirigeons vert l’aéroport qui nous ramènera vers la pluie et la grisaille de notre petit Cherbourg.

Un grand merci à Dewa, Komang, Magic Mike, They et Yunarta pour leur gentillesse: ce sont les gens comme vous qui nous font aimer la nature humaine! C’est la fin d’une belle histoire mais nous comptons bien vous retrouver un jour!

Il n’y a pas d’au revoir pour nous. Peu importe où tu es, tu seras toujours dans mon coeur.
Gandhi.

Vous avez loupé le début du voyage?